Bumpkin Island – All Was Bright

Bumpkin-Island-All-Was-Bright

Ecrire une chronique d’un groupe que tu adores, c’est à la fois simple et compliqué. Simple car les mots te viennent souvent naturellement, portés par les émotions de l’écoute. Mais compliqué aussi, notamment du fait de cette hantise de ne pas retranscrire toutes les émotions que tu ressens et par conséquent de ne pas réussir à convaincre ses lecteurs. Donc, si après cette chronique, je ne vous ai pas convaincus, c’est que je n’aurai pas su trouver les mots juste et je vous conjure alors d’appuyer malgré tout sur la touche play du lecteur Bandcamp. Car la musique des Bumpkin Island ne souffre aucune contestation, elle est lumineuse, flamboyante, éclatante, étincelante, j’en passe…

Cette flamme, le groupe l’a depuis ses débuts, débuts remontant à 2013. Ecumant les festivals (TransMusicales, Art Rock, Vieilles Charrues…), glanant les récompenses, le collectif s’est vite retrouvé sous les projecteurs. Cette montée en puissance s’est conclue par la sortie d’un premier album éblouissant “Ten Thousand Night”, dans lequel il nous a offert un mélange quatre étoiles d’envolées organiques et électroniques, le tout habilement magnifié par des voix féminines claires et mélodieuses.

Mais de tout ça, chers lecteurs, je dois reconnaître que je suis passé au travers. Mon histoire avec les Bumpkin a en effet réellement commencé avec leur EP “ Home Work #1“ et ce fut alors un coup de foudre immédiat ! Je n’avais pas entendu un tel ovni depuis fort longtemps, porté par la voix sublime d’Elie James et soutenu à la fois par des envolées orchestrales et par des textures atmosphériques. Après coup, j’ai appris que derrière ce nom se cachait un collectif rennais, un collectif de multi-instrumentistes qui avait publié cet EP puis le suivant “Home Work #2”, tels des travaux expérimentaux pour explorer de nouveaux territoires et préparer la suite de leurs pérégrinations.

D’ailleurs, les Bumpkin sont en effet repartis rapidement en studio pour imaginer et composer leur deuxième opus grand format, le bien nommé “All was Bright”. Cette fois, je les ai suivis “en direct”, à la fois impatient et inquiet. Inquiétude qui s’est vite dissipée, l’album dépassant toutes mes espérances. Dès la première écoute, je fus fasciné à la fois par la cohérence et la richesse des morceaux. J’ai redécouvert la voix d’Elie James, je me suis fait surprendre par ces cuivres organiques et fut happé par ces textures électroniques hypnotisantes. J’ai adhéré complètement aux prises de risque du groupe, notamment au fait de jouer sur plusieurs registres tout en densifiant leur univers. Avec cet album, ils nous proposent à la fois des morceaux tendus très post-rock (“Spectacular Lives” et “Head over Feels”), mais aussi electro-tribal (“Sgt Woodbury”), sans oublier les ambiances atmosphériques et les envolées orchestrales, leur marque de fabrique, avec notamment ce “All was Bright”, un vrai tube en puissance. Avec un tel opus, le quintet devrait bientôt quitter rapidement son statut d’espoir pour entrer dans la cour des grands.

Alors… convaincus chers lecteurs ? Si oui, tant mieux ! Sinon je vous rappelle que le lecteur multimédia est juste en-dessous ! Après ça, il ne vous restera plus qu’une chose à faire : venir voir les Bumpkin jouer le 3 février au “Royal Butter Hall”  à Saint-Aubin-du-Cormier ! On compte sur vous !

Julien for Off\On !

 

Les liens Bandcamp de « All Was Bright » et de « Home Work (#1 & #2) »

 

 

 

 

Et n’hésitez pas non plus à flâner sur leur site internet http://bumpkin-island.fr/ et sur leur facebook https://fr-fr.facebook.com/bumpkinisland/

Cet article, publié dans Non classé, Off\On #10, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s