Venez vous abriter dans le garage d’Arthur… (Épisode 2)

Et voilà que nos compères se lancent, à partir de l’été 2012, dans l’organisation de concerts (1 à 2 fois par mois) et même d’un festival !  Innocence quand tu nous tiens ! Et ça marche ! Car Rennes et sa campagne fourmillent de groupes rock garage qui sont toujours friands de nouveaux endroits pour jouer. En effet, le garage connaît à Rennes un renouveau assez inattendu en 2010, des dizaines de groupes se créent (et certains disparaissent d’ailleurs aussi dans la foulée), un public d’accros  se forme, ça s’emballe un peu de partout, à tort ou à raison,  et voilà comment le rock garage s’installe à Rennes. Profitant de cet épiphénomène, ce premier festival organisé par nos joyeux lurons, c’est en quelques chiffres (même si on n’aime pas ça dans le rock garage !),  11 groupes en 2 jours, 120 personnes en résidence tout le WE et accessoirement 14 futs de bière! La programmation est terrible après coup : la première mouture de Versatil Monster (Arthur à la batterie, un de ses autres coloc’ au clavier),  Sapin, Kaviar Special (un de leurs premiers concerts), Rigg (devenu Dragster par la suite), Catfight… Les groupes se connaissent très peu entre eux à l’époque mais qu’importe comme le relate Arthur Paichereau “On ne se connaissait pas beaucoup. Chouette, Sapin et Versatil Monster, on est des groupes de campagnards mais tous les autres c’est Rennes. On s’entend très bien depuis. L’esprit est légèrement différent à la campagne car on en a juste un peu encore moins à foutre qu’eux… C’est sans doute pour cela qu’avec Sapin, ça a fonctionné dès le début car on en a vraiment mais vraiment rien à foutre de la suite, de ce que le groupe va devenir…”. Avant de surenchérir “Les groupes tels que Chouette, Sapin et Versatil Monster mais aussi tous les autres, on en avait à l’époque rien à faire de l’image qu’on montrait, on voulait juste se marrer et faire marrer, il n’y avait pas de lendemain, on ne réfléchissait pas les groupes dans le temps, le groupe pouvait s’arrêter, on en remontait un dès le lendemain…”. C’est cool n’est-ce pas le rock garage…

Gérald Kergourlay et Julien d’Off\On !

Publicités
Cet article, publié dans Garage !, Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s