Queen of the Stone Age – …Like Clockwork

Cover - ...Like Clockwork

QotSA pour les intimes ! Mais quel groupe ces reines de l’âge de pierre !
Des hormones masculines bien trempées et inscrites dans le marbre. J’ai découvert leur discographie en 2005 avec leur magnifique album « Lullabies To Paralyze » et là je me suis dit : voilà ce genre de musique qui m’atteint, tant par ce côté rock frontal et assourdissant que par leurs arrangements tout en rupture dignes des plus grands groupes américains.
Naturellement, j’ai suivi leur actualité et je vous présente leur dernier album …Like Clockwork.
Et celui-là, il va peser dans leur parcours musical, même si  le style est fidèle avec en point d’orgue, une basse omniprésente et indispensable, une rythmique puissante et lourde, des riffs de guitares parfois répétitifs, parfois saccadés, des synthés bien placés et surtout la voix du leader Josh Homme. Sa voix qui justement apporte un équilibre  à l’ensemble très heavy voir stoner rock pour les puristes. La grande démonstration est le titre « smooth sailing » dont  ses capacités vocales sont au diapason. Pour la petite histoire, Josh Homme a chanté avec le groupe Kyuss avant les QotSA et sur scène il prend plaisir à jouer quelques titres très heavy métal, limite hard rock ! D’ailleurs, il continue à fonder d’autres groupes en parallèle tels que Eagles of the death métal ou plus récemment avec Them Crooked Vultures. Je vous invite fortement à écouter ces productions dont les musiciens qui l’accompagnent ne sont pas nés de la dernière pluie… ah oui ! vous voulez savoir avec qui ? Et bien, je vais vous le dire sans hésitation, mais retenez votre souffle : Dave Grohl, le batteur de Nirvana et des Foo Fighters’ et John Paul Jones le bassiste de Led Zeppelin, excusez du peu !

Fermons cette parenthèse et revenons à l’album …Like clockwork qui est selon moi plus accessible que les précédents. Ils sont revenus sur un format condensé de 10 titres où ils nous plongent dans une ambiance vampirique et ténébreuse. Ce que j’aime chez eux ce sont leurs ruptures de rythmes assez bluffantes surtout sur « Kalopsia, Fairewheither friends ou encore plus marquées sur l’excellent «  I Appear missing » . Sur scène, ce savoir faire prend une autre dimension tel un fil conducteur qui nous atteint le coeur.  Ce sont des architectes d’arrangements musicaux dont le degré d’exigence ne laisse rien au hasard. Ecoutez bien la toute fin du premier titre «  Keep Your eyes peeled » un instrument à cordes venu de nulle part fait une brève apparition tout en finesse ou dans un autre genre « If i had A tail » des voix féminines des profondeurs abyssales nous envoûtent.
L’album est conclu par « …Like Clockwork » avec ce piano en leitmotiv qui nous laisse entrevoir le plus beau à venir…

 

3 June 2013 – Matador Records

Eddy for Off\On !

 

Publicités
Cet article, publié dans Playlist #3, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s