Metronomy – Love letters

Cover - Love Letters

« Love letters » est le quatrième album des anglais de Metronomy. Avec « The english
riviera » sorti il y a 4 ans, Metronomy a acquis une  notoriété et une reconnaissance
critique méritées , écumant les festivals d’été avec un succès grandissant.  Metronomy enfonce définitivement le clou avec « love letters ». Les 10 pop songs de cet album sont des petits chefs-d’oeuvre dont l’ossature, classique, n’a rien à envier aux pop songs de prestigieux aînés comme  Lennon ou Bowie. Même si les mélopées synthétiques estampillées 80’s restent la marque de fabrique de Metronomy, on rêve d’une  version acoustique de « love letters » : il y a fort à parier que, sans leur nappage , les morceaux conserveraient leur force et  leur pouvoir d’évocation.

Josh Mount, la tête pensante du groupe, confirme qu’il est  un song writer hors pair et
ambitieux. Du ziggyesque « the upsetter » au sombre « I am aquarius »,  de l’entêtant « love letters » à la ritournelle synthétique  poignante de « reservoir », Metronomy enchaine les pépites, développant une musique  populaire parsemée de « séquences »  inattendues voire  expérimentales…

En plein milieu d’un morceau (« the most immaculate haircut »), le groupe ose  une sorte d’ aparté sonore  qui fait voyager l’auditeur quelque part dans un pays chaud, la musique disparaissant peu à peu ; reste le bruit des cigales, un  plongeon, quelqu’un qui nage puis la mélodie réapparait, d’abord en sourdine, pour finalement reprendre le dessus. L’introduction  toute en cuivres de fanfare du tube  « love letters »(une minute et 17 secondes !)  confirme l’ambition du groupe de faire une musique populaire sans concession.

Metronomy atteint donc des sommets  sans miser sur l’accumulation d’effets  ou d’arrangements cache-misère ; on est loin du son clinquant et très « design » de « The english riviera ». La production s’avère simple, épurée : peu ou pas d’effet sur les guitares, un son de batterie brut,  une boite à rythme au son un peu cheap. L’album semble avoir été enregistré live. N’en déplaise à certains, Metronomy n’est  pas seulement un collectif d’étudiants arty  portant costard et mocassin crème. Même si le groupe cultive avec habileté cette image décontractée et classe, Metronomy est avant tout un groupe de musiciens surdoués, généreux,  dont le plaisir de jouer est palpable en version live. Avec « love letters », Metronomy place la  barre très haut et laisse la concurrence loin derrière ; on  attend la suite avec impatience.

Date de parution : 10 March 2014 – Label : Because Music

Thierry for Off\On !

Publicités
Cet article, publié dans Playlist #3, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Express yourself !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s